l'article sur le Souk At-tanmia

Publié le par Africa Youth Employability

souk attanmia

Les experts du comité de sélection Souk At-tanmia, l’initiative pilote de développement économique qui se veut comme une réponse concrète à la préoccupation du chômage en Tunisie, ont arrêté la liste des 300 candidats présélectionnés pour le 1er tour qui a été notifiée, lundi 24 septembre 2012.

 

« La présélection n’était pas facile », a déclaré M. Emanuele Santi, économiste principal et coordinateur de l’initiative à la Banque , « il s’agissait d’un processus très compétitif, qui a vu la participation de près de 2000 individus et associations »

 

Pour sa phase pilote, Souk At-tanmia a enregistré, depuis son lancement le 12 juillet 2012, et en dépit de la période de Ramadan et de la canicule, un taux de participation satisfaisant. Ceci, grâce à une communication ciblée à travers des rencontres régionales orchestrées par Touensa et consolidées par une implication des associations locales. Ces rencontres, appuyées par une campagne SMS gérée par Tunisiana qui a touché 5 millions de Tunisiens, ont permis d’informer et d’orienter la population dans leur démarche.

 

« Le site a atteint plus de 100 000 visiteurs, plus de 5000 inscriptions et environ 2000 candidats ont soumis leurs projets a déclaré M. Mohamed Lakhal, chargé du projet chez Talan Tunisie.

 

La présélection qui s’est appuyée sur des critères fondamentaux de faisabilité, durabilité et création d’emplois, a favorisé les jeunes, les femmes, l’innovation et les zones rurales. En effet, la présélection de cette première étape fait la part belle aux jeunes (plus de 67% entre 18 et 34 ans), aux chômeurs 34%, avec une participation de 32% des femmes. Les régions défavorisées ont été privilégiées dans la présélection (70%) avec une importante participation émanant des secteurs de l’agriculture, manufacture et TIC.

 

« Nous avons été impressionnés par les idées pétillantes et ambitieuses de la nouvelle génération d’entrepreneurs en Tunisie » a mentionné M. Chris Carter, spécialiste du secteur privé de la coopération britannique DFID.

 

Les 300 présélectionnés vont pouvoir bénéficier gratuitement, au mois d’octobre, d’une formation en « Business Entrepreneurship » organisée par Britisih Council en collaboration avec Coleg Gwent, en vue non seulement de permettre aux candidats de soumettre une proposition plus détaillée au second tour; mais aussi de se doter de certaines notions managériales pour mener à bien leur projets. Le second tour, très compétitif, permettra d’identifier, au mois de décembre, les 100meilleurs    projets pour un financement (des dons de 10 000 à 30 000 dinars) et d’accompagnement avec un transfert des expertises sectorielles des différents partenaires et ce durant toute l’année 2013.

 

« Afin de nourrir continuellement la dynamique d’espoir et  de création d’emplois, nous souhaitons inspirer les jeunes Tunisiens à aller au-delà de leurs frontières personnelles et sociales » a mentionné M. Emanuele Santi de la BAD « et invitons notre communauté à participer à d’autres compétitions en visitant la nouvelle rubrique du site Souk At-tanmia.

Publié dans Initiative

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
faut pas être jaloux de la Tunisie souhaitez seulement qu'on étend ce projet vers d'autre pays africains.
Répondre
M
c'est pour quoi ici a Abidjan on souhaite le retour de la BAD car cette institution ne favorise seulement que la Tunisie.<br /> ya des chômeurs partout!!!!! pas seulement à Tunis.
Répondre
O
belle initiative mais pourquoi toujours c'est la Tunisie qui bénéficie toujours ces différents initiatives ou bien c'est par ce que c'est labas ou se trouve la Banque Africaine.<br /> Oumarou de Niamey
Répondre