La banque mondiale finance un projet de 50 millions de Dollar dans des projets d'emploi des jeunes au Burkina Faso

Publié le par Africa Youth Employability

agrijeunes

WASHINGTON, le 26 mai 2013 – Le Conseil des administrateurs de la Banque Mondiale a approuvé l’octroi d’un crédit de 50 millions de dollars afin d’aider le Burkina Faso à lutter contre la pauvreté et augmenter la stabilité sociale, en donnant à ses jeunes au chômage ou sous-employés la possibilité d’accéder à des emplois temporaires ainsi qu’à des formations professionnelles.

Le projet d’Accès à l’Emploi et de Développement des Compétences des Jeunes du Burkina Faso bénéficiera directement à plus de 46 000 jeunes, dont certains habitent les deux principales villes d’Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, lesquelles connaissent de nos jours un taux de chômage particulièrement élevé de 20 %, ainsi que dans d’autres capitales régionales.

Selon Mercy Tembon, chef-pays de la Banque Mondiale pour le Burkina Faso,« Grâce à la formation des jeunes, ce projet s’attaque directement au déficit grave en matière de compétences du Burkina Faso, lequel freine actuellement le progrès économique. Développer les compétences de la main-d’œuvre est une condition nécessaire pour permettre au pays de diversifier son économie, d’être moins dépendant de seulement un ou deux secteurs et, sur le long terme, d’atteindre le type de croissance économique solide et durable qui bénéficiera à l’ensemble des citoyens et stimulera une prospérité générale ».

Financé par l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque Mondiale, ce projet sera axé sur les jeunes qui ont reçu peu ou aucune d’éducation et qui sont sans emploi à l’heure actuelle. Les différentes activités couvertes par le projet comprennent la création d’emplois dans le secteur des travaux publics, tels que la construction de routes, les missions d’apprentissage au sein de communautés tant rurales qu’urbaines, la construction de centres de formation professionnelle, ainsi que la formation et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs.

Selon Hamoud Abdel Wedoud Kamil, chef de groupe de travail pour le projet à la Banque Mondiale, « Offrir des opportunités d’emplois et des formations professionnelles aux jeunes du Burkina Faso s’inscrit directement dans la stratégie du gouvernement visant à accélérer la croissance et assurer un développement durable. À travers ce projet, des milliers de jeunes gens issus de familles vulnérables seront en mesure de sortir de la pauvreté ».

Publié dans Initiative

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C'est une bonne initiative en tout cas si ça peut améliorer les choses notamment pour les pays en voie de développement
Répondre
K
encore une occcasionb pour mettre de l'argent dans la oche de nos dirigeants dehhhhhhhhhhhhhh<br /> on a toujours dis à ses institutions d’arrêter de donner de l'argent à nos dirigeants mais ils ne nous écoutent pas peut etres sont ils complices aussi jamais cet argant ne seras utiliser pour<br /> lutter contre le chomage<br /> kaboré ouaga
Répondre
C
tu reves toi tu crois que cet argent pas servir aux jeunes?????? tu parles??? on va jamais voir et savoir comment il sera utiliser.
Répondre
M
Belle initiative en esperant que cet argent serve a lueer contre le chomage des jeunes et non partir dans la poche des dirigeants<br /> zoungrana bobo dioulasso
Répondre